Sac cartable Quadrille

Fière. Aujourd’hui, c’est ce mot là qui va remplir ma journée. Je suis fière de vous annoncer la sortie d’un nouveau patron de Sacôtin. Fière, car j’ai fait partie des chanceuses qui ont pu le tester en avant-première. Je suis fière parce que c’est un modèle à tomber par terre et qui permet tellement de possibilité de personnalisation. Fière de pouvoir contribuer, à mon petit niveau, au si grand succès de Véro. Alors foncez et découvrez le sac cartable Quadrille dont le patron sort aujourd’hui !

Le test

Je vous avoue, j’étais stressée à l’idée de mal faire mon test. Alors j’ai pas pu m’en empêcher et j’en ai fait trois (et encore c’est pas fini, y’en a d’autres qui sont prévus, et très rapidement d’ailleurs !). J’en ai fait trois aussi parce que le modèle est disponible en 3 tailles ! Alors bon, il fallait bien les tester toutes non ? J’ai fait mon test avec des matières et des associations vraiment différentes, je voulais pouvoir explorer les possibilités, ne serait-ce que pour pouvoir répondre aux questions des sacôtines (Rejoignez-nous sur le groupe Facebook !). La grande nouveauté du patron (en dehors de sa forme), c’est l’utilisation de mousse résille. Véro avait déjà posté un tuto sur l’utilisation de celle-ci. Je vous invite à bien le lire avant de vous lancer dans la confection du sac. Vous serez plus à l’aise avec la pose de celui-ci au moment opportun sur la réalisation de votre Quadrille

Premier Quadrille

J’ai commencé mon test avec la version large dans un simili Karia (la base des similis) et un coton très simple. Il m’a fallu deux jours entiers pour le réaliser (samedi matin au dimanche soir). Les instructions sont correctement énoncées, mais simplement le niveau de détail du sac demande un peu de temps de compréhension et de réalisation. Première pose de mousse, première pose de pontet (le petit anneau en fer pour la poignée), première réalisation de cadre pour le rabat… Bref, il faut un temps pour s’adapter.

Le montage

J’ai suivi le patron à la lettre. Je vous avoue avoir juste légèrement modifié le montage de la poignée, la version proposée par Véro est plus facile car tout se monte à plat. J’ai préféré un montage tubulaire que certains pourraient avoir du mal à suivre, mais la différence de résultat est très minime. C’est ce karia qui ne rendait pas bien du tout avec. De même, respectez bien les indications de Véro en ce qui concerne l’ouverture à laisser dans la doublure, trop confiante j’ai fait comme d’habitude, et paf ! ma doublure s’est déchirée en le retournant… Je me suis tapé moi-même les doigts pour cette bêtise ! (J’ai raccommodé, on voit plus rien ^^) .

Les photos

Voici quelques photos de ce premier Quadrille !

 

Quadrille Wonder Woman

Pour le suivant, il me fallait quelque chose pour moi, qui me rende fière ! J’aime tellement ce modèle de sac cartable, qui lui fallait un design à la hauteur de mes envies. Et le design, c’est carrément mon point faible. J’ai des envies plein la tête, mais j’ai souvent besoin d’aide pour les associer correctement pour que le résultat soit harmonieux. J’ai donc fait appel à mon mari ! C’est lui qui a élaboré le sac en me faisant ce joli dessin :

Les tissus

Ça fait un moment maintenant que j’ai envie d’un sac Wonder Woman. Parce que déjà Wonder Woman est badass, que je suis une geek, et que rouge et bleu, ça claque toujours ! J’ai utilisé une suédine avec effet simili pour le corps et le rabat du sac. J’ai utilisé du simili Pixar (ou Arthur) argent pour le cadre du rabat, et les côtés du sac. Le Pixar charbon a servi pour la bandoulière et la poignée. J’ai choisi la taille small pour un sac pratique à utiliser au quotidien.

La personnalisation

Pour les motif, au départ je voulais utiliser du flex pour tout : logo et étoiles. J’ai donc pris un morceau de ma suédine, et j’ai thermocollé un petit bout dessus. La suédine m’a semblé tenir le choc. J’ai refait un test pour vérifier qu’elle ne bougeait pas de taille, mais mon échantillon était trop petit (2cm x 2cm) ce qui fait qu’il ne m’avait pas semblé avoir rétréci. Sauf que si. Donc en posant le flex noir pour le fond du logo sur le rabat, ça a fait pshiiiiiit et le rabat s’est ratatiné en son centre. Fichtre ! J’ai donc thermocollé l’autre partie argentée sur du tissu noir, redécoupé un rabat, et fait un appliqué avec le tissu noir. Je suis contente du résultat ! Ça rend bien ! Pour les étoiles, il m’a semblé plus évident de prendre un tissu déjà étoilé, ne serait-ce que pour la durée de vie des étoiles et la facilité d’application.

Le montage

Le montage a, cette fois-ci, été plus rapide que pour le premier. 2 heures par soir de la semaine, soit une bonne journée. Déjà parce que je n’avais plus besoin de comprendre toutes les instructions pour les appliquer, et aussi parce que je n’ai pas utilisé de mousse sur résille. La suédine rouge est bien épaisse et doublé en une sorte de polaire. Donc sa tenue était déjà bien suffisante surtout pour la petite taille. J’avais peur de me rajouter de la difficulté pour un ajout de tenue inutile. Aujourd’hui, je regrette à moitié. Simplement parce que avec le poids de la poche zippée la face avant du sac se creuse sous le rabat. Avec la mousse résille ça ne l’aurait pas fait. J’aurais du en mettre au moins sur cette partie là.

Les photos

Voici les photos de mon sac merveilleux !

Quadrille Violet

Je n’aurais même pas pu me regarder dans un miroir si mon test n’avait pas compris une réalisation violette ! Ce sac là je l’ai réalisé en pensant à ma maman et à Noël qui arrive bientôt, et j’ai choisi la taille médium, idéal pour un sac à main. Il va donc falloir que je croise tous mes doigts de pied pour espérer qu’elle ne passe pas par ici et qu’elle ne tombe pas dessus par hasard ! J’espère aussi que ce sac cartable lui plaira !

Les tissus et le montage

Je l’ai réalisé dans une toile canevas pour le corps et un tissu polynésien pour rabat et doublure. La toile canevas est top à travailler, et le tissu polynésien ressemble un peu à du wax dans son usage. Ce fut un plaisir de le monter avec la mousse sur résille. Pas d’entoilage qui ajoute de l’épaisseur, pas de molleton qui ne se colle pas correctement. On ne peut qu’imaginer que ce troisième sac a été « easy » à réaliser. Maintenant que les techniques sont assimilées, il ne m’a fallu qu’une demi journée. Au final, je préfère l’utilisation de deux fermoirs cartable, je trouve que le rabat se tient mieux ainsi, et l’équilibre est mieux respecté.

Les photos

Je vous laisse donc sur les photos de ce dernier Quadrille, à mon sens le plus abouti, le plus joli de tous. Je suis presque déçue de ne pas le garder pour moi !

Les fournitures

Avant de vous quitter je fais un point sur les fournitures utilisées pour la réalisation de mon test du sac cartable. J’en profite aussi pour remercier très chaudement Laurence de La Mercerie des Créateurs pour nous avoir fournis (aux autres testeuses et moi-même) la mercerie et la mousse sur résille. Je les ai utilisé pour le sac bleu Alice aux pays des merveilles.
Voici la liste des fournisseurs :

12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu de mon site est protégé. Merci de ne pas copier mes textes ou photos.
%d blogueurs aiment cette page :