Le Limbo de Laura

Pour la fête des mères cette année j’ai décidé de m’y prendre plus tôt (même si je publie cet article bien après) et d’offrir à ma maman le plus pratique des sacs quand on part en vadrouille : le sac à dos transformable en besace, le Limbo de Sacôtin.

L’occasion et le larron

Mes parents ont la merveilleuse joie d’être en CDI Vacances (autre jolie nom de la retraite), et en profitent pour utiliser leur camping-car à fond et partir explorer les contrées qu’ils n’ont pas encore vues. Alors quand leur départ pour l’Irlande s’est annoncé une semaine avant la fête des mères, j’ai saisi l’occasion au vol et j’ai confectionné ce magnifique sac pour que ma maman puisse se balader confortablement en emportant ce dont elle pourrait avoir besoin. Et puis avouons-le, l’idée était quand même facile à saisir au bond !

L’art et la matière

Le mélange de matière se prête très bien au Limbo. Un joli motif pour le devant grâce à ce jacquard (que l’on ne présente plus) très coloré et une matière plus résistante et contrastante pour le dos. J’ai réutilisé le jacquard pour la bandoulière, mais je ne le conseille pas. Il m’a fallu faire un raccord pour obtenir la bonne longueur, et ça fait beaucoup d’épaisseur… il faut pouvoir les avaler (heureusement que j’ai la machine pour ça maintenant !)

J’ai trouvé ce simili dans un Quartier des Tissus à Rodez, je ne connais pas son nom, mais il est incroyable, on dirait un vrai cuir, ce qui est assez déroutant. J’ai vérifié la composition dans le magasin tellement l’imitation est bien faite et que je croyais avoir face à moi du vrai cuir. Son épaisseur fait qu’on ne peut pas forcément en faire n’importe quoi si on a pas la bonne machine. Il reste tout de même assez souple ce qui fait que le pliage du sac, pour le passage sac à dos – besace, ne rend pas bizarre. Je vous montrerai bientôt une autre réalisation fait entièrement avec lui.

Pour la doublure j’ai choisi un Liberty like bleu turquoise, que j’avais en fait déjà utilisé pour le ChaChaCha de ma maman mais qui je trouve se prêtait bien à l’ensemble.

Le résultat

Le résultat final me plait énormément ! Maman est parti avec en Irlande, et j’espère qu’il lui est bien pratique. Je n’ai rien changé au montage final si ce n’est pour la patte haute du mousqueton que j’ai inversé comme sur tous les Limbo que j’ai fait ces derniers temps.

Je vous laisse avec les photos et à tout bientôt !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu de mon site est protégé. Merci de ne pas copier mes textes ou photos.
%d blogueurs aiment cette page :