Mambo noir & blanc

J’adoooore quand mes copines me commandent des sacs, et encore plus quand elles me laissent carte blanche. Là c’est simplement le modèle qui était imposé, mais il est tellement agréable à coudre que c’était loin d’être une corvée. Voici donc le sac Mambo de Sacôtin, cousu pour Valérie !

Le choix des matières

Y’a un truc marrant quand on est addicts aux tissus comme je peux l’être, c’est qu’il suffit de fouiller notre stock pour retrouver des trucs qu’on avait complètement oublié. Typiquement ce jacquard éventail, je ne me souviens même pas de l’avoir acheté ! Quand je l’ai retrouvé j’ai tout de suite eu envie de l’utiliser pour le Mambo. Ma première envie a été de l’associer avec un tissu uni noir. J’avais peur que ça fasse trop sinistre, mais en choisissant ce simili effet vieilli, ça lui donne un super effet !

Pour la doublure, Valérie aime le vert, alors je voulais en mettre quand même un petit peu. J’ai retrouvé ce coton que j’avais acheté chez Tissus des Ursules l’année dernière, et qui me semblait parfaitement convenir pour l’occasion !

La réalisation

Je voulais vraiment que le sac ait une bonne tenue. C’est un peu mon point faible, je passe souvent outre les recommandations d’entoilage, mais là je voulais pas me planter.

J’ai hésité à entoiler le jacquard, parce que j’ai toujours peur qu’il rétrécisse sous le fer, mais il fallait le faire vu la tenue exigée. J’y suis allé doucement, et miracle, pas de rétrécissement ! J’ai aussi surfilé les pièces pour éviter des effilochages intempestifs (Jacquard roi des fils !).

Pour le simili, là c’était sûr, il fallait l’entoiler. Le simili vieilli est vraiment très très souple. Un petit test de fer sur une chute sur l’envers, et Pssshhhhh il a fondu… Alors après un bon décapage du fer, on recommence, avec papier sulfurisé, et là top, ça se tient bien ! Du coup TOUTES les pièces (sauf bandoulière) en simili sont entoilées avec un entoilage fin tissé classique (celui de Mondial Tissus). Après avoir cousu le corps, il se tenait assez bien, mais j’avais quand même peur qu’il s’affaisse à l’usage, alors après conseil, j’ai mis du molleton thermocollant sur la doublure. La mousse sur résille ici aurait été de trop.

J’ai utilisé des embouts de zips pour la finition de la fermeture éclair, c’est quand même top à poser et c’est tout de suite plus classe. Même si la méthode en coton que j’avais fait pour mon premier Mambo va très bien aussi.

Le résultat

Je suis vraiment méga fière de ce sac. Après l’avoir fini, j’étais toute excitée, c’est vraiment un des plus beau sac que j’ai réalisé… J’ai sérieusement envisagé de le garder pour moi, mais non, je l’ai envoyé à ma super amie de moi <3

Je vous laisse avec les photos ! Bisous.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu de mon site est protégé. Merci de ne pas copier mes textes ou photos.
%d blogueurs aiment cette page :