Ô larmes. Ô desespoir.

Je m’étais dit que je voulais pas en parler, parce qu’après tout, c’est pas le but de mon blog. C’est pas un blog politique, c’est pas un blog d’idées ou d’humeur, c’est un blog de loisirs créatifs. Alors parler d’autres choses que de couture ou de tricot me semblait un peu bizarre. Ces événements m’ont mise totalement à plat, comme énormément de gens, je n’arrivais pas à me vider la tête et essayer de parcourir mes blogs préférés n’y changeait rien, tout le monde ne parle que de ça depuis Mercredi. Puis mon mari m’a dit « vas-y parles-en toi aussi ! », je ne voyais pas pourquoi et il m’a dit « pour évacuer ce que tu as sur le cœur ». En y réfléchissant, c’était logique, mais mon blog ne s’y prêtait pas. Mais après ce week-end, je n’arrive plus à garder tout ça pour moi. Il y a tellement de choses qui sont dites/écrites partout et nul part que finalement j’ai plus envie de me taire ou d’être assimilée de la mauvaise façon à tout ça.

10926288_347872232066044_7558942534504387424_o

Cette image vous l’avez vu partout : sur internet, sur tous les réseaux sociaux, à la télé, dans toutes les émissions, dans la rue, sur des panneaux publicitaires , dans les manifs, sur des banderoles. Cette image a réuni plus de 4 millions de personnes dans la rue en pensant toutes qu’elles s’étaient unifiées pour la même chose. Sauf que chacune avait sa propre définition, son propre message. La question que je me pose donc, c’est quel est le message que chacun voit derrière cette image.

Pour ma part je l’ai adopté tout de suite comme photo de profil sur Facebook parce que pour moi elle voulait dire « si vous voulez tuer les citoyens de mon pays à cause de nos libertés fondamentales, alors tuez-moi aussi ». Les terroristes n’ayant que ces mots là à la bouche pendant qu’ils tuaient au hasard des innocents « Où est Charlie ? », ça c’était ma réponse : « Je suis Charlie » donc venez, tuez-moi aussi. Et pendant que vous y êtes, allez-y, tuez tous les citoyens du monde, parce qu’on est tous Charlie, on ne s’arrêtera jamais devant 2 pauvres types qui emploient des raisons absurdes pour tuer et semer la terreur. Et quand il ne restera que vous sur cette planète, ça changera quoi à vos idéaux ?

Le problème c’est que tout le monde ne l’a pas interprété comme ça. Aujourd’hui, c’est une source de discorde, d’amalgames, d’insultes. Certains n’y voyant qu’une façon de déplorer uniquement la mort des journalistes, alors ils sortent des panneaux « Je suis Policier ». D’autres y voient une façon de ne déplorer que la mort des non-musulmans, alors ils déploient des panneaux « Je suis Ahmed ». D’autres y voient une façon de dire amen à tout ce que disait le journal et donc crie haut et fort « Non je ne suis pas Charlie » ou « Je ne suis pas tout à fait Charlie ». D’autres y voient carrément une tirade anti-islam et commencent à s’insurger de la réaction des gens. Bref, au final, on est pas du tout unis, on est pas du tout soudés, parce qu’on a tous une opinion différente et amalgamée de la situation.

Ce qui me débecte par dessus tout, c’est ceux qui essayent de récupérer l’événement pour leur cause : ceux qui en profitent pour balancer des conneries pour quelques votes (« Et si on reparlait de la peine de mort ») et d’autres qui carrément essayent de convertir la population avec des « regardez cette religion de haine, nous on est des pacifistes » et les « Ce n’est pas ça notre religion, on ne veut que la bienveillance, lisez notre livre, vous nous rejoindrez surement après » et le pire du pire « quand on a une religion de merde comme ça, on en change ! ». J’ai eu envie de vomir toute la semaine. Personne n’est capable de juste prendre en compte la douleur d’un peuple et de laisser les plaies se refermer ? Personne ne peut donc comprendre que même si on pense pas de la même façon on peut quand même vivre ensemble sans que ça tourne au pugilat ?

Avant de vous laisser à vos occupations, j’aimerais juste remettre les événements dans une autre perspective. Hier je me disais que finalement tout ça était bien ridicule. Prenez une situation tout à fait classique : Justin Bieber et ses fans hystériques. Je ne compte pas le nombre de personne qui se foutent royalement de la gueule de Justin Bieber et de sa mèche, alors que finalement son message est rempli de paix et de termes positifs : « Oh mon amour, aime-moi ». Je ne compte plus le nombre de ses fans qui sont raillées, conspuées et moquées juste parce qu’elles trouvent que Justin Bieber est un modèle à suivre et à écouter. Pourtant, j’ai jamais vu ni Justin Bieber dire à ses fans de châtier les infidèles, ni ses fans prendre les armes pour aller tuer ceux qui les ont offensées.

Sur ce, je me retire du monde internet pour quelques temps, je vais me refaire l’intégrale de Princesse Sarah, et relire tous mes romans à l’eau de rose, et peut être coudre un peu. Parce que j’en peux plus, et j’ai vraiment besoin d’air. Ce sentiment de nausée permanent est juste invivable, et j’arrive plus à penser à autre chose. Je vous laissez avec Charb : j’étais pas toujours d’accord avec lui, mais des fois, il savait dire les choses.

charb

This entry was posted in Humeur.

Laisser un commentaire