Le sac GGDT

Aaaaah encore un sac. Oui je sais. Je deviens monomaniaque. Mais en même temps j’ai toujours pas le sac parfait. Mais j’avoue que là… là … LA ! J’y suis presque. Ouais, c’était à un chouilla le bonheur complet.

J’ai trouvé avec un heureux hasard, ce super patron de sac par « J’ai pensé à un truc« . Ça fait un petit moment maintenant que je suis abonné au blog de cette couturière originale et fraîche, mais j’avais jamais fait attention à la présence de ce tutoriel. Grand bien m’en fasse, j’ai fini par tomber dessus, et je n’ai rien à regretter !

C’est la première fois qu’un patron que j’utilise n’a pas les marges de couture… Et en fait je ne sais toujours pas si je préfère ou pas. Mais en tout cas ça m’a permis de changer un peu ma façon de faire, et c’est pas plus mal, au moins je m’ouvre à une autre façon de travailler ! Mais j’avoue quand même que mon côté flemmasse préfère quand j’ai rien à faire. On verra quand je passerai à des pièces plus compliquées (vêtements, etc..) si finalement ce n’est pas mieux.

Bon je vous le montre et je vous explique après pourquoi il passe à un millimètre de mon sac parfait.

DSC_0052

D’abord l’extérieur. J’ai choisi une toile grise trouvé chez Toto pour 3 fois rien, qui a un super tombé (d’ailleurs il me reste assez de tissu, et je pense qu’un jour je m’en ferais un pantalon), et un joli rendu. J’ai suivi plusieurs des idées des filles qui sont passées avant moi sur le sac et j’ai décidé de souligner la courbe du sac grâce à un passe poil noir et de faire des poches extérieures (une de chaque côté) surlignées d’un biais noir et fermées avec un bouton pression noir (merci ma pince KAM). Je n’ai pas réussi à trouver les boucles sur mes sites de mercerie habituels et j’ai trouvé celles-là sur tissus.net (attention expédition depuis l’Allemagne avec DHL – pour infos) et j’en suis ravie. Leur couleur noire est très bien assortie avec le passe-poil et le biais. Bref, c’est la fête. Et j’ai même trouvé des oeillets noirs, j’ai donc poussé le vice jusque là ! J’ai préféré intégrer les pattes de boucle dans la couture extérieure avec doublure ce qui n’a pas été une mince affaire, mais le résultat est plutôt réussi. Par contre j’ai du louper un truc, parce que ma surpiqûre finale n’est pas super nette, et ça donne un côté « bouffant » au haut du sac, qui ne devrait pas être là. Mais bon, ça encore, ça ne me gêne pas et je trouve le résultat très réussi.

DSC_0055 SAMSUNG CSC DSC_0056

L’intérieur ! J’ai choisi mon tissu chouchou de chez Michael Miller, acheté sur Ma Petite Mercerie. Fruité coloré, orange/violet/noir. Ça me file la pêche! J’ai ajouté une poche zippée intérieure, une fermeture avec un bouton aimanté, et j’ai donc doublé les poches extérieures avec le même tissu.

En conclusion : Je l’adore. Il a une forme sympa et originale. Il est bien assez grand pour transporter tout mon bordel quotidien (mais si, vous savez, ce bordel là, qu’on a toutes dans nos sacs). Je l’aime tellement que je vais surement me coudre une foulée d’accessoires dans la foulée (ce qui va m’obliger à racheter du tissu Michael Miller, ouh la la… :D).

Alors vous vous demandez surement (ou pas d’ailleurs, mais on s’en fout, c’est moi qu’écrit Na !) pourquoi il passe à un micromètre du Graal de sac parfait. Bah tout le problème réside dans les anses. Je l’ai porté 3 jours, avec tout mon bordel dedans, et PAF le tissu s’est élargi au niveau de l’œillet, et PAF, la anse qui se détache de la boucle. Et moi dépitée, dégoûtée, toussa toussa. Bon je suis une flemmarde de la machine en ce moment et je n’ai pas eu le courage de refaire les anses, mais je vais le faire, et je vais commencer par renforcer le tissu avec de la viesline au niveau de l’œillet pour éviter que ça ne se reproduise. Et mon petit bémol va à ça : faut le préciser dans le tuto ! Parce que moi, suis une noob, j’avais jamais fait de anses à boucles comme ça, et naïve comme je suis je me suis même pas imaginé une seconde que ça pouvait s’abîmer aussi vite ces bestioles là. Donc me voilà à recommencer les anses à cause de ça. Heureusement que je n’ai pas besoin de découdre tout le sac !

Bon donc au final, (quand j’aurais refait mes anses et vérifier sur quelques jours la solidité de celles-ci) il deviendra sûrement mon sac parfait attitré de la saison. Et pour ça je dis merci !

 

[Edit 10/10/14] J’ai finalement suivi le bon conseil de l’auteure du tutoriel, et j’ai glissé un morceau de simili cuir dans la anse. Et elles sont maintenant très résistantes et du coup le sac est maintenant parfait ! J’ai trouvé mon Graal !

5 comments

  1. Val - J'ai Pensé à Un truc says:

    arrrffff non si près du Graal ! mais c’est bien le propre du Graal de ne pas l’atteindre, sinon, où est le plaisir de la quête ? 😉 Je suis désolée pour cette histoire d’anses, effectivement je vais mettre à jour le tuto pour préciser qu’il faut que le tissu ait une bonne tenue, ou le renforcer (j’irais jusqu’à mettre une bande de cuir à l’intérieur de l’anse), ou encore coudre directement l’anse tout en conservant les oeillet pour la déco.
    En tout cas il est superbe, très sobre et raffiné à l’extérieur, bien flashy à l’intérieur ; bravo !

    • Cyollanne says:

      alors d’abord merci pour les compliments !
      Ensuite c’est une trop bonne idée. J’avais même pas pensé à y mettre du cuir directement dans la anse ! J’vais faire ça du coup merci ! 🙂

    • Cyollanne says:

      Salut !

      Juste quelques nouvelles : finalement j’ai suivi ton conseil, et j’ai glissé un morceau de simili cuir (oui parce que j’ai pas de vrai cuir en fait) dans la anse, et ça fait maintenant une semaine que j’utilise le sac tous les jours (et y’a du poids dedans hein !) et il tient nickel ! Pas la moindre petite déformation du tissu, bref je suis ravie, et donc ça y est, j’ai enfin mon grâal ! 😀
      Merci encore pour l’astuce 🙂

Laisser un commentaire