Swap de Sacotin

Hello à tous !

Vous connaissez ma passion pour la couture de sacs, et en particulier pour la couture de sac issus des patrons de Sacôtin, donc vous ne serez pas étonnés si je vous apprends que depuis peu un groupe d’addicts de la marque a vu le jour sur Facebook et que je me suis empressée de m’y inscrire !

Et c’est sur ce groupe qu’a germé l’idée d’organiser un « swap » sur le thème de notre marque préférée. Un swap c’est quoi ? C’est quand vous réalisez une création pour quelqu’un et qu’en échange pour recevez une création réalisée pour vous. Je me suis naturellement inscrite ! J’adore coudre, et encore plus pour les autres, coudre pour un(e) inconnu(e), c’était un challenge que je voulais relever ! Pour connaitre un peu les goûts de chacun(e), nous avions rempli un petit portrait chinois, nous donnant quelques informations sur la personnalité de notre binôme.

Voici donc, dans un premier temps la création que j’ai reçue. Je crois que si vous me connaissez un peu, vous vous rendrez compte que ma binôme a totalement cerné qui j’étais et ce que j’aimais 😀 J’adore ce sac, et je le trouve super bien réalisé. J’ai hâte que les beaux jours arrivent pour pouvoir le sortir fièrement ! J’aime beaucoup l’idée du ruban unique pour fermer le sac. Bref, une franche réussite. Ce motif psychédélique est trop top, ça lui donne des allures de sac Desigual.

Maintenant je vous fais découvrir le sac que j’ai réalisé pour ma binôme ! Ça n’a pas été aussi simple que je l’aurais cru. Ma binôme aimait le noir, les années 60, le romantisme, le cuir, le gospel ! Retranscrire tout ça dans un sac, et bah c’est pas bien facile. J’ai longtemps hésité sur le motif, la forme, TOUT. J’ai finalement arrêté mon choix sur un Annie. J’ai associé ce superbe simili noir bubble avec un jacquard à motif qui m’a fait pensé aux années 60. J’y ai mis une doublure à fleurs, aussi noir et blanc, pour le côté romantique.

Niveau technique de réalisation, je me suis fait avoir sur le tissu ! Le jacquard a rétréci au moment ou j’essayais de l’entoiler. Arg ! J’ai du recouper une pièce et j’ai finalement cousu un molleton dessus et j’ai entoilé la doublure. Je me suis trompé en achetant les fournitures, j’ai suivi celles pour un petit Annie au lieu du grand…  Ma machine m’a remplie de fierté quand elle a réussi à surpiquer la couture des anses : 8 couches de simili, et ça sans broncher ! Trop forte !

Au final, je suis contente du résultat, je l’aurais presque gardé pour moi ! Ah ah ! En tout cas il a plu à ma binôme et c’était bien là tout l’enjeu !

Je suis ravie d’avoir participé à ce swap, c’était une jolie expérience 🙂

One comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.